lundi 18 février 2008

Long week end et Draye Longue

4 jours de travail presque intensif dans notre appart. La dead line de l'emménagement se rapproche, et il reste beaucoup à faire. Alors il faut mettre les bouchées triples!

Du coup, pour skier aussi il faut mettre les bouchées triples. J'ai bien l'intention de ne pas laisser les planches complétement rouiller tout ce mois de février, donc il faut se bouger! Le réveil sonne très tôt ce dimanche matin, c'est la seule solution si je veux du vrai ski. Jo est de la partie, pas effrayé pour un sous par l'idée d'être de retour à 13 heures. Direction le Valgaudemard : j'ai bien envie d'aller y skier une pente repérée 2 ans au paravant, la draye Longue au Pic Petarel.


Drôle de nom que cette montagne, mais pourtant la ligne est très belle. Un peu d'approche en fond de vallon et hop, c'est parti pour 1300m. directs dans un couloir, jamais raide mais droit de bas en haut. J'ai failli y aller il y a un mois, et puis dans la semaine, Lio et Manu y sont allés et leur compte rendu donnait envie. Vite, y aller avant que ça ne devienne "à la mode"...










Ah Ah...pas déçus... non franchement pas déçus. Après une longue remontée en conversions ultra serrées, nous chaussons les crabes et remontons tranquillement cette ligne parfaite qu'est la Draye Longue. Transfo, puis poudre tassée, puis poudre, et bien ma foi ça nous suffit amplement.


Un peu en manque de pratique ces derniers temps, j'ai les cuisses qui chauffent dur dans ce machin là...
Mais c'est du tout bon. La neige sur la contre pente nord est restée froide, et n'a quasiment pas bougé malgré 3 semaines de beau temps.















Sur le bas, c'est à côté du couloir que nous skions, sur l' épaule qui le surplombe. D'abord rive droite, pente vierge, soleil rasant, et neige encore parfaite. C'est du tout bon!
Plus bas, c'est en rive gauche que nous partons batifoler. Là encore, neige froide du fait d'une légère orientation nord... Neige de cinéma.
On se laisse glisser jusqu'au chemin.
Suivra un retour heureux, tout sourire...
13 heures. Il est temps de changer d'habits. Le sweat remplace le capilene, les gants Casto remplacent les gants Racer...La deuxieme journée commence, bienvenue sur le chantier de la rue Monge.
Merci à Jo pour cette belle sortie. Merci au Valgaudemard pour savoir rester si sauvage et si "hors courants".
Prochaine tentative? un jour...peut être...