lundi 30 juin 2008

Du beau granite!

Envie d'alpinisme? Patience, pour l'instant c'est la canicule en montagne. Nous partons poser un camp de base au col du Midi pour le week end, où les grandes escalades sur du granite de rêve sont légion. Montée dans la première benne samedi matin, l'objectif du jour est la voie "Toboggan" (ED-) au pilier des trois pointes. Cette belle envolée de pierre borde le Supercouloir du Tacul, l'ambiance "haute montagne" est assurée.





On rejoint le pied de la face en se frayant tant bien que mal un passage dans cette neige humide, pour déboucher sur une imposante rimaye qui ne nous laisse pas tellement le choix des armes : seul le coté gauche est accessible, c'est par là que nous passerons.

Altitude oblige, les premiers pas athlétiques se font sentir, et c'est le souffle court que nous attaquons les 12 longueurs de cette voie. En fait nous ne sommes pas franchement dans la voie, et nous la rejoignons véritablement à R3. Le pendule indiqué dans le topo nous ne l'avons jamais trouvé.

La patie basse du socle, en rocher gris, est assez exigente et demande de l'attention car les blocs sont parfois instables. Mais le festival commence plus haut, dés que l'on rejoint le granite rouge.








"Festival" car le granite est ici d'une qualité exceptionnelle : hyper travaillé, il propose des formes moutonnées qui sont un régal à grimper. L'escalade m'y semble moins exigeante que dans les classiques fissures chamoniardes, mais le rocher n'est pas ici sans me rappeler certaines escalades du Yosemite. En tous cas c'est un véritable régal de grimper la dessus, et nous sommes seuls a profiter de ce paradis.




Pas beaucoup d'images hélas, l'appareil photo m'a fait faux bond. L'escalade est très belle, très "montagne" donc prévoir du matériel en conséquences. La descente en rappel n'est pas si tranquille que ça, nous avons coincé notre corde plusieurs fois. Détail : le shunt, en descente, a vraiment été utile pour réaliser sereinement quelques acrobaties.
Une voie que je conseille, avant, plus en forme, d'aller trainer ses coinceurs dans"Totem", la grande soeur juste à côté.





Après une nuit reposante au col du midi ou Julie, Carine et nounours nous attendaient (accompagnés de bières fraiches), nous profitons du dimanche là haut à notre manière. Oli emmène les amis faire une voie en face sud d el'aiguille, j'emmène Julie en faire une autre sur l'éperon des Cosmiques. Pour Julie, c'est la découverte totale : col du midi, granite d'altitude...







Manifestement tout ceci ne lui pose pas trop de problèmes, et seul le passage en A0 lui arrache quelques grognements. Le reste semble lui convenir.






Un grand bravo Julie!
Le rocher, soit dit en passant, est là encore d'une qualité phénoménale, même si le bas de cette face Est a un peu souffert du retrait glaciaire.



Quelques rappels plus tard, nous voilà de retour aux tentes, prêts à une bonne remontée jusqu'au téléphérique chargés comme des mules.

Carine et Nounours partent eux en direction du bivouac de la Fourche, avec l'ascension de l'arête Kuffner en ligne de mire pour aujourd'hui. Malgré les orages hier soir et le mauvais temps apparent ce matin, j'apprendrai dans la journée qu'ils y sont parvenus. Bravo les zozos!