samedi 15 novembre 2008

Elephant's foot Glacier - Groenland


On y retourne?

11 Novembre, fin du combat

Je suis certain que ce 11 novembre ne vous aura pas échappé. Jour de l'armistice, fin du combat, date anniversaire. 50ème anniversaire.

le 11 novembre 1958, Warren Harding et ses compères réalisent l'impensable.
18 mois au paravant, W. Harding a décidé d'ouvrir une voie dans la paroie d'El Capitan, au Yosemite. Après plusieurs essais, les rangers du parc lui somment de faire aboutir son projet avant la fin de ce mois de novembre 1958. Ils sont éxcédés de devoir gérer au sol les attroupements de touristes venant observer, aux jumelles, l'exploit qui se trame sur l'immense face d'El Capitan.
Sous la pression, Warren Harding se remet au travail, et 11 jours plus tard, ce 11 novemebre 1958, il sort au sommet. Une voie existe désormais dans El Capitan. Il a prouvé qu'il était possible de venir à bout d'un "mur" comme El Capitan. C'est à l'époque une révolution, et sans doute un des actes fondateurs de l'escalade que nous pratiquons aujourd'hui, tant les conséquences furent nombreuses. La porte etait entre ouverte, des générations de grimpeurs s'y engoufrèrent ensuite, l'ouvrant encore plus grand.


Sa voie reste une voie de légende, la voie du "Nose". Il est même dit que c'est la plus belle voie du monde... En tous cas c'est certainement la voie la plus chargée de symboles, la plus légendaire, la plus convoitée de la planète grimpe. Elle est et reste une voie des extrêmes, où les temps d'ascension peuvent aller de 10 jours à 2h45 (!!!!!!!!!!)


Elle fait rêver tout grimpeur qui se respecte, moi y compris. Quand on a la chance de passer aux pieds ou d'être en face, comme ci-contre, je dois avouer que ça procure une sensation..."saisissante".
Après avoir grimpé une voie comme celle-ci, on doit pouvoir jeter ses mousquetons à la poubelle et se mettre au tricot en caressant le chat.
Moi je caresse le chat en ce moment, et je pense au Nose...
ça a dû être une grande fête dans El Capitan cette semaine. Bon anniversaire et bravo, monsieur Harding!

dimanche 9 novembre 2008

ça vous chatouille ou ça vous gratouille?

Bonjour bonjour
J'avais fini par oublier ce qu'était l'internet, reclus et coupé du monde que l'on devient dés lors que le wifi du centre de rééduc ne fonctionne pas (encore).
Tout d'abord un grand merci à celles et ceux qui s'occuppent du grand corps malade... Les visites, les mails, les coups de fil : tout ceci fait bien plaisir et amène un peu de soleil au quotidien.
Aux témoins anonymes ou lointains, voici quelques nouvelles :
le dos : ça semble se passer plutot bien, les lombères se ressoudent doucement. Je peux désormais dormir sans mon corset et croyez moi, c'est diablement bon. L'opération du dos est définitivement abandonnée, et heureusement.
le pouce : en fait de fracture, c'était un "arrachement de la plaque palmaire", un truc dont je n'avais jaimais entendu parler. Le cartilage a reçu, ça veut dire risque d'arthrose. Comment ça se comportera en grimpe? On ne peut pas savoir pour l'instant, on verra. Si j'ai trop mal, j'irai m'installer à Indian Creek en Utah : la grimpe en fissures n'a qu'à peine besoin du pouce
la cheville : fracture de la tete du tibia. Le cartilage a reçu et un éclat d'os a disparu dans la bataille. Risque d'arthrose et ???? sur les conséquences de cet éclat d'os qui n'est plus. Donc c'est ce qui pourrait etre le plus conséquent, sachant que la cheville, c'est un peu ce qui sert le plus quand on se promène en montagne :o(
on verra, les kinés et médecins ne savent pas a quoi s'attendre, moi non plus.














Heureusement les petits bonheurs existent aussi pas loin : le temps d'un plateau de fromage vin rouge (entré clandestinement dans des locaux MEDICAUX !!!) et d'un plateau d'huitres vin blanc (l'accueil inespéré pour un premier week end chez nous), on se prendrait presque à recroire en Dieu ;o)
Hier, grâce à mes infirmières privées, petit séjour en Beaufortain pour un pic nic au soleil des alpages face au Mont Blanc. Comme c'etait bon! Vautré dans l'herbe à me dorer la pilule! Difficile en même temps de regarder ces sommets que l'on connait par coeur en simple spectateur. Il ne faudrait pas que ça dure trop longtemps... Bien sûr j'ai une furieuse envie de bouger, mais je dois attendre. Je me console presque en me disant qu'en ce moment, mon Camalot n°5 est en Jordanie, emporté par Manu qui est parti se goinfrer dans les fissures de rêve du Wadi Rum. Grimpe bien mon petit, grimpe bien.

Bon et sinon? J'ai eu grand plaisir mardi dernier à aller au Summum à l'occasion d'une soirée au cours de laquelle notre film sur le groenland
était projeté. C'était bon de se remettre dans une ambiance montagne et de voir notre film "en grand", même si la soirée sur deux cannes a été un peu fatigante. Et puis c'est quand même drôle de se retrouver sur la scène du Summum (salle mythique de Grenoble pour ceux qui connaissent pas) ou tous les délabrés du show biz finissent pas passer... C'est sans doute ça qu'implique le statut de star ;o)

Normalement on devrait faire une soirée sur notre expé le 10 décembre prochain à l'Office du tourisme de grenoble, ça devrait etre plus sympa qu'au Summum. Diaporama, film, discussions, j'en dirai plus dés que j'en saurai plus.
Allez, portez vous bien, profitez de la vie. Moi je reste au centre de rééduc Rocheplane pour encore quelques semaines. Demain, début de la balnéothérapie pour réapprendre a marcher, youpi!