vendredi 23 janvier 2009

Complétement givrés!

Alors eux, givrés, ils le sont, et bien!!!
Toutes leurs perles sont ici

Allez, de quoi chanter haut et fort aux relais dés le printemps! Enjoy et...la pêche!

Super Pouvoir d'Achat (La Chanson du Dimanche S02E11)

dimanche 18 janvier 2009

Chapeau bas!

Lors de notre aterrissage sur la côte Est du groenland au printemps dernier, nous croisons Mickael, qui revient d'un séjour dans les alpes de Liverpool avec des clients. On échange, on discute, forcément, de nos projets, de ses projets...

Vendredi soir au festival de la grave, nous nous retrouvons sur le même podium, lui présente son aventure de ce printemps.

Il a réalisé la traversée sud nord du Groenland en kyte. En chiffres, ça donne plus de 2200km en moins d'un mois. Alors si comme moi vous êtes bluffés par cette performance effectuée en tout discrétion, je vous invite a regarder leur petit film bien sympa ou à jeter un oeil sur leur site



Pour avoir fait du kyte sur une banquise avec deux pulkas accrochées aux fesses, je peux vous certifier que ce que ces lascars ont fait là, c'est gigantesque. Dans chaque discipline, traversées polaires y compris, il est possible de faire voler en éclats tous les standards. Chapeau bas les gars!

Les copains d'abord et les cartes à l'envers


Habituellement quand on lit une carte et qu'on est un skieur de montagne, on fuit les domaines skiables. Quand on est convalescent, c'est l'inverse : on vise les itinéraires hors piste à la montée, pour ensuite redescendre sous les pylônes. Dément non?
Profitant d'un séjour à La Grave pour cause de session unplugged, j'avisais mes trois compères d'une "sortie" possible pour mon grand corps malade. Ni une ni deux, nous voila ressoudés, tous les 4, la dream team du couloir arctique, aussi vrai que mes 4 lombères se ressoudent elles aussi.
Nous nous enfonçons donc derrière le domaine skiable de Monetier au coeur d'un froid vallon où la neige est restée poudreuse. L'équipe se cale sur mon rythme, plutot lent par rapport à notre habitude. ça fait 4 mois que je n'ai pas fait un vrai effort d'endurance, et je le sens, c'est indéniable.


Alors on y va tout tranquillement, au rythme du plus lent.

Comme je le redoutais un peu, ma cheville gauche me gêne vraiment dans un sens de traversée, les conversions sont plutot "raides" mais peu importe, nous somme là tous les 4, en montagne.


Comme c'est bon d'être là, de retour. Je trouve un rythme, je m'y cale, et je monte en me délectant de tous les alentours. Jeff, Pat et Lari me font une belle trace, je n'ai plus qu'à suivre. Le soleil est presque chaud, le ciel est bleu, la vie est belle.
1200 mètres de montée, mes premiers depuis septembre. D'habitude ça me fait toujours marrer les gens qui affichent leur dénivelée. La quantité ferait elle la qualité? Mais là je dois confesser que suis tout heureux en regardant mon compteur. Mes cuisses chauffent un peu mais le rythme n'est pas si catastrophique que ça, j'ai quelques bons restes.
Les pentes vierges alentours sont nombreuses (mais où sont les skieurs depuis le temps qu'il n'a pas neigé???). Les copains et moi faisons semblant de ne pas y prêter attention. Eux surtout.


Jambon et fromage au soleil, café et bière au bar d'altitude, descente par les pistes (rouges svp!)... Et bien je suis heureux de tout ça.



Merci à vous 3 d'avoir su m'accompagner en toute simplicité et discretion. La poudre dans le vallon de droite était pourtant si vierge...