lundi 9 mars 2009

Au pays des meules...

... des meules de Beaufort, on trouve toujours de quoi se mettre sous la dent ou la spatule, selon l'envie. De temps en temps, on rêve des deux. Alors on embarque quelques gourmands, à moins que ce soit eux qui m'aient embarqué, et on part déguster.





Comme il est bon de se remettre à table. On mangera timidement cette fois ci, on goutera un peu à tout sans excès, on sera sage et raisonable, c'est promis. A peine jettera-t-on un oeil au dessus vers ces pyramides de sucre glace aussi prometteuses qu'immaculées. Ce sera pour plus tard.


Dans l'immédiat, mangeons. Quelques gouteurs bien intentionnés se chargent de me montrer la voie, il n'y a plus qu'à suivre. Alors je suis. Je skie donc je suis.














La table est si bonne que j'en viendrai presque à la conseiller. Service irréprochable, nappe blanche de rigueur pour tous les invités. Quelques traces ici ou là mais rien de très sérieux.


Ma foi je dois dire qu'après plusieurs mois de jeûne contraint et forcé, j'ai grand faim et je sais encore manger. Certes l'estomac est un peu rabougri à force d'abstinence, mais il ne demande qu'à retrouver son élan d'antan. Il faudra y aller doucement d'ailleurs, pour ne pas tout détraquer à nouveau.

Mais quand on a faim, c'est si bon d'aller ripailler, ouh là, c'est si bon! Glurps!

J'ai re-skié dans les montagnes : AAAAAAAAAAAAAARRRRRRRRRRRGGGGGGGGGGGLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL!!!!!!!