mardi 24 mars 2009

La semoule dans les cuisses

Il fallait faire le test pour valider que les kilos perdus proviennent des cuisses. 22 mars, à l'heure ou l'hiver pourrait s'achever, je pars avec Oliv et Carine pour une première vraie rando à skis, sans piste à descendre ni pylônes à apprivoiser.




Je visais un petit tour chez les helvètes, mais le vent du nord change nos plans et nous fait préférer la moquette probable d'une face ensoleillée. La veille, Carine et Nounours ont ramé dans le carton d'une face nord.

Tranquillement, nous montons au dessus de Vallorcine, avec le beau panorama des faces nord d'Argentière en toile de fond. Je n'étais pas revenu a Cham depuis l'été et mes aventures en hélico : les montagnes sont toujours aussi belles, la vallée est toujours aussi saccagée.

C'est du ski tout simple pour cette première, et les larges pentes sous le col de la Terrasse nous tendent les bras, et offrent une belle neige de printemps revenue à souhaits. Pour moi il n'en faut pas plus : 1300m de déniv et j'ai les cuisses en feu, pas de doute il y a du retard à combler.







Je laisse mes yeux trainer vers de belles faces qui nous tendent leur pente, mais ce sera pour l'année prochaine (quelle belle face!). Pour moi, je pense que l'hiver va très bientôt s'achever car même si le plaisir du ski est bien là, je sens que je suis plus attiré par de la belle grimpe que par d'hypothétiques sorties à ski. D'autant que l'araldite qui retient ma carre semble ne pas suffire à empecher l'hémorragie. Si vous avez des bons plans sur des promos pour des skis, n'hésitez pas à m'en parler, ça urge.