dimanche 10 mai 2009

Presles - Lilli belle...


"Lilli belle, voie des anges" ... Avec un nom comme ça pouvait on être déçus? Oh que non! Olivier, avec qui je m'encorde pour la première fois depuis de trop nombreux mois, me propose cette voie dont je n'avais jamais entendu parler.

Voici une très jolie escalade au dessus des grottes de Choranche, avec un seul reproche : c'est trop court!

6 longueurs seulement, c'est donc une petite grande voie pour Presles, mais quel rocher!

En enlevant les quelques vires de buis qui coupent un peu l'ambiance, on se croirait au Verdon : calcaire sculpté de gouttes d'eau, d'écailles, de strates... Je n'avais encore jamais vu ce calcaire à Presles mais c'est vraiment magnifique à grimper.

Et puis pour moi, ça a été une vraie voie, où nous avons grimpé comme si de rien n'était, en réversible... Bien dans ma tête, je me suis fait plaisir. Je garde ceci dit une appréhension au départ des longueurs, en tête ou en second, car je n'ai pas envie de me taper la cheville à nouveau, en cas de chutte. Vigilence de mise.

Reste encore quelques étapes à accomplir : les coinceurs sur le granite chamoniard, et le couple infernal quarks / cyborgs... Il faut juste que la météo soit clémente. On y croit!
Lilli Belle, voie des Anges
6b+, 6b, 6c, 6b+, 6c, 6a
Equipement béton sur belles plaquettes dorées
Descente en 3 rappels de 50m dans la ligne de gauche.

Du granite en vélo

Ca commence par une envie irrépressible de granite... Mais où aller vu la météo (encore qu'un simple "soleil voilé" soit annoncé). Ca tombe bien, je ne connais les nouvelles voies de la paroi rouge du Belliou. Feu pour une collective : 3 partent dans une facile, deux partent dans une plus dure, et deux partent marcher à pieds plus haut.

On fait semblant d'y croire, mais les nuages sur les sommets sont vraiment menaçants. Allez, ça doit être le "soleil voilé" qui s'installe. Ici dans Taffonissimo, on a quand même le temps de bien valider que la grimpe en granite, ce n'est pas comme la grimpe en calcaire. Pas facile de retrouver ses sensations la dessus.



Allez : première rincée! A ma gauche, Carine, Nounours et gringo tirent des rappels. Bye bye. Bertrand et moi somme relativement protégés car ça déverse légèrement. Allez, on continue, on est joueurs. Oh vache, il pleut. Sortie du dévers, ça glisse, ça zippe! Relais à gauche, un faux rayon de soleil, des nuages encore plus noirs derrière : allez zou, trois longueurs et on descend. On file donc manger une tarte à La Cordée (faut pas exagérer quand même), et on rentre à Grenoble...où il fait presque beau! ça alors!


Puisque c'est ça, on ira quand même en profiter. 15 mn de voiture plus tard, Julie et moi sommes au col de la Placette pour une jolie boucle d'une vingtaine de km dans les sous bois. C'est parfois un peu gras, mais ça nous rappelle que ce matin il pleuvait. Pentes ouest, soleil de fin de journée, on s'est adaptés ;o)))



Une petite Goulandière

J'avais espéré profiter de ces 3 jours pour retourner jouer des quarks en haut, mais la météo en a décidé autrement. La prévision météo tourne un peu en ronds et nous avec : le week end restera donc grenoblois.

Pas trop motivé pour prendre la pluie en grande voie, un petit tour à la Goulandière me tente bien.
Voilà une couenne à fréquenter! Je sais que certains lecteurs de ce blog ne fréquentent QUE les grandes voies ;o) mais la Goulandière permet vraiment de se régaler.

Du calcaire beau à très beau, des voies de 35 mètres, du raide à déversant, un cadre bucolique où l'on pourra même aller avec des tout petits...


Alors on chausse les santiags et on fait chauffer les bras : ici ça grimpe, sans aucun doute. Pas beaucoup de voies faciles, mais de vraiment belle lignes dans le 6b / 7a sur du rocher franchement joli.


Et le fin du fin en ce printemps mouvementé, c'est que l'on peut y grimper au sec quand il pleut. A gauche, Bertrand avant un bidoigts infernal dans un 7a+ alors qu'il pleut dehors...
Si vous ne connaissez pas, allez y vite. Si vous connaissez, retournez y vite. Et puis ça peut aussi se fréquenter à vélo depuis le plateau, le chemin qui mèene à la falaise doit être un must à la descente. A tester d'urgence!