mardi 19 mai 2009

Autour des Tours

Depuis fort longtemps, j'avais envie de retourner grimper aux Tours d'Areu. Les paquets de neige tombés en montagne refroidissent un peu mes ardeurs initiales, je me contenterai de regarder le Mont Blanc de loin.


Pour ça les tours d'Areu assurent le spectacle. Le panorama est ma foi plus qu'acceptable, d'autant plus que l'escalade y est splendide. Ajoutez y un refuge fort bucolique en cette saison (car peu fréquenté) où les odeurs de tarte aux pommes vous assaillent dés que vous y entrez, et vous aurez les ingrédients d'un bon week end dans les Aravis.

Côté grimpe, les tours d'Areu ne figurent pas dans la catégorie initiation. Les voies, pas très longues, sont quasiment toutes dans le niveau 6b et au delà. Là bas encore, maître Piola a sévi et bien sévi. Vous trouverez dans l'inépuisable bible "Le calcaire en folie" tome 2 de quoi satisfaire vos envies verticales.


Samedi ce sera "Magic Magellan" à la quatrième tour. 6 longueurs dans le 6b+ sur le très beau rocher des tours. Attention , on est pas ici à Presles : l'escalade est beaucoup plus fine et pour le leader, les longueurs se méritent.





On ne "court" pas entre les points, loin s'en faut, et vu du bas, le leader grimpe rarement dans l'axe des spits : 2m à droite, 2 m à gauche, il faut savoir louvoyer, regarder et réfléchir sous peine de beaux vols. Par contre l'escalade est toujours belle.


Dimanche, pour digérer le filet mignon à la moutarde cuisiné par la gardienne des lieux, nous partons sur une voie "coinceurs" de la sixième tour, puisque Areu offre aussi cette possibilité.


Là encore, c'est comme la veille : il faut savoir grimper avec la tête. C'est ce que je me dis lorsque je consent à enfin partir en tête pour mes premiers pas sur coinceurs depuis l'accident. Dans un modeste 6a+, je me sors les trippes comme si j'étais dans un 8a+. Rétrospectivement, c'était au moins du 8, c'est sûr. Le pas est franchi, à nouveau. Pas très sereinement mais franchi quand même.

"La croix et la bannière" : encore une belle voie de Piola, du beau caillou, des beaux mouvements.


La encore, malgré les cotations, ça grimpe vraiment. Et puis le vent nous cueille un peu à froid et c'est la goutte au nez que nous finissons la voie.


Les rappels, le retour, la bière avec Julie qui se promenait dans les prés sous les tours, il est temps de rentrer.


Magic Magellan - 200m.
6a+,6b+,6b,6a+,6b+,6b+
Equipement aéré, quelques coinceurs moyens pour completer. Crochet utilisé dans L5.
La croix et la bannière - 200m.
6b,6b,6b+,6a+,6b,6a+
Voie sur coinceurs, relais équipés. Stoppers et Camalots jusqu'au n°3

Refuge très agréable et pas cher (30 euros la 1/2 pension) ouvert les week-end du printemps à l'automne, et toute la semaine en été.
On y accède en 4x4. Avec un Partner réhaussé, on peut monter jusqu'au deuxieme parking puis 45mn de marche. Avec une voiture normale, parking au bas de la piste.