vendredi 2 avril 2010

Une grosse mandall (az)



En pleine face, en pleine tete, et pan! : une mandalle gigantesque, tartee de poudreuse froide.


Depuis quand la neige n'avait elle plus ete aussi bonne? Je ne sais plus. Je croyais etre condamne a la moquette, comme un vulgaire vrp de chez St Maclou..

Et puis comme souvent au mois de mars, de belles chutes de neige viennent nous redonner la foi. la motivation commençait a s'etioler, il fallait au moins ça.



Mais de quoi parle-t-on au juste?
Du versant nord ouest de la Mandallaz. Ces expositions au printemps sont parfaites : un soleil rasant pas assez incident pour rechauffer la neige, je n'en attendais pas moins en remontant les pentes. 40 cm de neige fraiche, posee sans vent a cette altitude modeste, un fond dur, pas une trace, un ciel bleu.













Rrrraaaaaahhhhhh.... Qu'elle est bonne cette face! Qu'il est bon ce ski! Meme plus motives par les couloirs nord ouest, nous leur preferons les larges pentes ouvertes du flanc droit de la face. Nous etions sevres de grandes courbes dans la poudre legere depuis trop longtemps pour chercher le bonheur ailleurs!

Que les travailleurs skieurs de ce vendredi me pardonnent, a l'approche de ce n-ieme week end de sale temps. Il fallait etre dehors et en profiter aujourd'hui, c'est certain.

On se consolera en se disant que les deux jours qui s'annoncent vont a nouveau effacer les traces et bien remplir les pentes... Le printemps ne fait que commencer ;o)

Bon et du coup, est-ce la peine que je mentionne la remontee dans le joli petit couloir nord de l'aiguille de Manigod ( sur la 1ere photo en haut a droite)? Les sapinous dans le bas, puis le half-pipe naturel qui se deroule, le brassage, la poudre entassee de façon insolente, les skis qui en redemandent... tout ça tout ça? Non, je n'en parle pas, allez j'arrete la : un si bon week end nous attend :o)