mardi 6 avril 2010

L'Everest à la maison


Everest dans la tempête? Non, Coiro dans le vent du nord, tout simplement... Et avec la neige fraiche posée ces derniers jours, ça donne des paysages hallucinants en montagne ce lundi. Ca donne aussi malheureusement des accidents graves, dont l'un dans la combe des ramays ou j'étais il y a peu.


Après avoir imaginé une visite à l'Olan (mais pour y skier quoi? ;o))) le bulletin météo "venteux"refroidit mes ardeurs, encore qu'en remonter le couloir nord en kite pourrait être original et rapide...


Je prévois donc une jolie boucle vers la Rosière, rapidement avortée car le bas est trop déplumé pour skier. De plus, le vent étant établi, le tour prévu ne se ferait de toutes façons pas. On improvise donc vers la classique du coin que je connais déjà, mais peu importe. Un petit Coiro versant nord, c'est du très bon ski dans le cadre le plus sauvage qui soit à portée immédiate de Grenoble.

Moyennant un peu de portage dans le bas jusqu'au hameau du Rif Bruyant, on accède à ce superbe cirque où le grand ski est assuré, ne serait-ce que par l'ambiance du lieu. Ce jour là, le vent ajoute une touche dantesque au tableau.






Heureusement celui-ci ne nous attrappe que sur le haut de l'itinéraire, et encore sommes-nous relativement protégés par les crêtes environnantes.


Nous n'irons donc pas au sommet, peu motivés par le dégarnissage capillaire qui nous attend là haut. Et puis à l'approche des crêtes, le risque de plaque est sans doute bien réel.

La descente peut donc être encapée. La neige est globalement bonne. Certes ce n'est pas la poudreuse de Vendredi (sniff!) mais à part sur le haut, le ski est bon, et ça fait une nouvelle fois du bien de prendre une dose de poudre après ces semaines de vache maigre...














La journée aurait pu être parfaite : du bon ski, une ambiance des plus poetiques (?!?), des crêtes fantasmagoriques, un café chocolat au solarium... Ouis mais! Oui mais encore une fois le nounours s'est abîmé les ligaments du genoux sur un drôle de mouvement. La dernière fois c'etait déjà avec moi juste en face. C'est le massif ou moi cette skoumoune?!?



Mince alors!

On essaiera de garder d'autres bons souvenirs de cette belle journée :o)





dimanche 4 avril 2010

Ali and Toumani

Ali Farka Toure est decede en 2006. Si vous ne le connaissez pas, il etait considere comme le plus grand bluesman d'Afrique. Il avait enregistre un album avec Toumani Diabate, virtuose de la kora, pour un subtil melange de cordes invitant au voyage et a la decouverte du desert. A present sort cet album posthume, et a nouveau un inimitable son, une ambiance resolument saharienne. J'ai eu la chance d'assister a un concert de ces deux la il y a 10 ans au Mali, un moment incroyable.
Alors regalez vous du court extrait ci dessous, et courrez acheter cet album. Une perle!



Découvrez Découvrez Mondomix.com, le magazine des Musiques et Cultures dans le Monde!