dimanche 1 août 2010

Grand Capucin : Triple Directe

Il y a un an, j'étais allé grimper qu Grand Capucin, Sole Mio... Presque déçu par cette voie, ou comment dire celà? Déçu de ne pas y trouver "l'ambiance" supposée du Grand Cap, celle du gaz et du vide fuyant. Avez vous vu "Au delà des cimes", le récent film sur C. Destivelle? C'est cette ambiance là dont je parle...


Je m'étais promis de revenir, dans la face Est cette fois, LA face Est. Il fallait être en forme : c'est le cas après un séjour aux Dorées. Il fallait une belle journée : c'était le cas ce samedi. Il fallait une cordée soudée et volontaire : c'était le cas après le probatoire de "Face au large"


Bienvenue dans la "Triple Directe", combinaison osée de "l'Elixir d'Astaroth", des "Voyages selon Gulliver" et de "Panoramix"(facultatif)




Une voie où ça grimpe. Purement. Crument. Une cotation EDsup ça se mérite. Fissures ou dalles sur knobs, il faudra ici s'employer à chaque longueur lorsque l'on est des grimpeurs comme nous, à savoir "normaux"...




Altitude, gaz, début d'engagement... Ce jour un petit bémol : il a neigé il y a peu, et la face pisse... L4 sera trempée, avec à la clé un beau vol sur friends pour Figolu. Et puis de bas en haut de la face, le bruit des glaçons qui volent, qui explosent sur le rocher. Souvent petits, très souvent petits, mais nous avons en tete l'accident auquel nous avons assisté à l'aiguille du midi. C'est tout simplement stressant. Nous grimpons.








Harassés, tendus presque... les longueurs ne pardonnent rien. J'ai le privilège de faire en tête la "fameuse" longueur de 7a+, celle ou Destivelle se prend un vol dans son film. Accroches toi ami grimpeur, accroches toi. Il va te falloir sortir les ressources dont tu ne croyais pas disposer... Le topo dit "Dulfer à la limite de l'équiilibre" : comme il dit vrai. C' est mutant!

Et puis la fin qui se profile :plus qu'une longueur dure en 7a et puis deux petites longueurs de 5 pour aller au sommet. Le sommet nou s n'irons pas, c'est certain : trop de neige la haut, la ou la face se couche. Dans le dernier 7a : pluie fine, ca ruisselle dur au-dessus. Trop fatigues, surtout psychologiquement. On redescend. Tant pis? Tant mieux!



Content, heureux, morts de fatigue. Une face Est au rand Cap se merite, sans nulle doute. Merci la vie d'etre alles la-bas, quel grand voyage.



Triple Directe, ED+, 7b (6c obl.)
6b, 6a, 6c, 6a, 6b, 6c, 7a+, 6b, 6c, 7a, 5c, 5c)
Passage tres severe en L7, dans L8 partir droit au dessus du relais puis ascendnce a droite sur pitons (le topo d'A.Petit nous a semble faux). Le dernier 7a ne semble pas abo...Jeu de coinceurs et friends complet, jusqu'au camalot #3.



A noter : mythique granite du Grand Cap? oui certainement...Mais nous etions unanimes pour avouer que celui de l'Aiguille de la Varappe est encore mieux...