dimanche 2 octobre 2011

Sur les traces de Dersou...

Et si c'etait l'automne? Chiche?


Et si on oubliait un peu la "tension" du monde vertical pour se laisser aller dans les courbes joyeuses des steppes locales? Et si nous basculions dans les couleurs d'automne, lorsque le moindre bol d'air devient un enchantement? Air cristallin, prairies fauves, douceur ennivrante.


On le connait ce plateau, bien sur qu'on le connait. Mais le plaisr est toujours le meme, et ses sentiers sont absolument parfaits pour y lacher nos montures. Des faux plats descendant, a n'en plus finir, Dieu que c'est bon. Le velo, lorsqu'il se deroule dans ces conditions, devrait etre rembourse par la secu!


Et puis la reine Meije en toile de fond nous fait de l'oeil. Qu'elle se mefie : si la chaleur persiste, il se pourrait bien qu'on aille lui rendre visite.


Dans les steppes de l'Oisans. Dersou Ouzala n'est pas loin.



Si ca c'est pas du single de reve, ca y ressemble.
Quelle belle journee! Merci les amis.
Et dire que pendant ce temps la le VW moisissait au fond d'un garage... ;o)

A l'ouvrage aux Perrons

Rendez-vous etait pris pour terminer le travail. Un mur raide parcouru au printemps, une vire, puis un deuxieme mur raide. C'est cette partie la qu'il nous restait a parcourir pour y voir de plus pres, et tenter de finir cette belle voie des Perrons jusqu'au sommet. La journee fut radieuse, les aretes lumineuses, la lumiere automnale.Presque trois nouvelles longueurs ouvertes ce jour, dans la logique de celles proposees plus bas. A n'en point douter, ca fera une jolie voie oscillant dans le 6b /6c, parfois plus, parfois moins. Les repetiteurs nous diront...Mais le travail n'est pas encore termine : sans doute encore deux ou trois longueurs jusqu'au sommet, puis le nettoyage et les scellements. Encore du boulot en perspective !


Lever de soleil dans la suite royale du Hilton des Perrons.


Un tres joli parcours d'arete nous mene au sommet, puis les rappels de la Grevolle nous posent sur la vire intermediaire.


Perfo, soufflette, "removable" (une arme absolue!), patience : le jeu de l'ouverture. Ici sans doute un 6b/6c dns ce fantastique grand mur des Perrons.


Quelques heures de travail plus tard, retour par les aretes. Le matos est bien au chaud, il n'y a plus qu'a retourner terminer. Bientot dans le nouveau topo...