mercredi 4 janvier 2012

+ 30

Comme si l'on en manquait, 30cm sont venus se poser dans la nuit.
Il suffit d'attendre l'eclaircie annoncee, puis d'aller verifier qu'elle est bien tombee sans vent.


Conditions ideales pour une partie de chalets/clairieres, de celles que j'affectionne tant.
Du calme, du blanc.


Altitude max. atteinte ce jour : a peine 2000 metres.
De quoi rire, certainement.
De quoi se gaver, encore plus certainement.


Poudre froide, profonde, posee a l'abri du vent.


Des sapinous poses ca et la, qui ont grandi en ayant l'intelligence de penser au skieur...
Des troupeaux qui entretiennent les clairieres, laissant de larges espaces ou titiller la spatule...
Dommage que la nuit tombante nous chasse vers le bas, on en aurait bien repris une deuxieme dose.


mardi 3 janvier 2012

Histoires de po-po


Jean qui rit - Jean qui pleure. Pluie hier, poudre demain.

Suffit de regarde le bulletin : neige dans la nuit, beau le lendemain, risque 4.
Pourquoi de se compliquer l'existence?

  
Ni une ni deux, les champs de poudre de col du Joly nous accueillent.
Les lapiaz de l'avant-veille sont vite ranges au rang des souvenirs imaginaires.


"S'il vous plait, pas ca..." implorait-il, pensant finir en vulgaire tremplin de ski. Nous eumes pitie de sa pauvre charpente, bien que celle-ci en eut vu d'autres.

Nouvelle couche de sucre glace, comme s'il en manquait!


Il faudrait maintenant que le risque 4 s'abaisse un peu. Mais comme il semble que la neige vienne et revienne encore, il va falloir s'adapter aux conditions du moment. Les sorties entre chalets et clairieres du Beaufortain nous tendent leurs bras. Certes, les Nomics rouillent un peu pendant ce temps la, mais il compensent la chauffe imposee a la semelle de nos  skis.

La vie est une histoire d'equilibre.

lundi 2 janvier 2012

Histoires d'eau

Quand l'or blanc se transforme en riviere des lamentations, que faire?
Les brassees de poudre ont pris la flotte de toute part : pluie a 2000m. et un peu plus haut.
Du coup les champs de poudre se transforment en lapiaz de meringue - le ruissellement n'existe que dans l'espoir d'un repos gravitaire.


Pour le skieur, c'est pire qu'une invasion de sauterelles. Un cataclysme! Pourtant, l'eternel optimiste y verra la une sous couche absloue! 2 metres d'epaisseur mesures a 2000m : on appelle ca un "substrat de qualite". Souhaitons que tout ceci soit vite recouvert.


Alors pour se consoler on sort les saucissons, jambons, fromages et autres bouteilles, les bouchons volent au loin et l'on improvise un gueuleton chez Maxim's sur sa table en epicea du XIXeme.
On va quand meme pas se laisser abattre par une averse !?!