mercredi 18 janvier 2012

Le Beaufortain degrade la note de Standard & Poor's

Apres la premiere replique organisee par les autorites locales pour contrer les affabulations speculatives de S&P, une delegation d'experts internationaux (Isere, Savoie, Haute Savoie) vient spontanement apporter sa pierre a l'edifice entrepris la veille : demonter les affabulations proclamees ici ou la.


Une fois le terrain d'experimentation choisi (cf. ci-dessus), il n'y a plus qu'a tranquillement le rejoindre. Pourquoi se refroidir les neurones a l'ombre alors qu'une montee paisible au soleil est possible, malgre les incantations d'un pyjama sans doute pas local qui nous previent que "ca ne passe pas" . Mais de quoi parle-t-il? Peut a t il du mal a digerer...


Une fine equipe constituee de la quintescence de la finance mondiale brave donc les interdits et part a l'assaut des sommets speculatifs


Entre ciel et terre, sur fond de Pierra Menta, ils amenent doucement l'evidence :


Moquette sur 30 metres histoires de tester les fixations, et puis rapidement on entre dans l'eden tant convoite.


Pentes nord-est, poudre tassee, champs vierges.
Feu! Oubliees les quintes de toux destructrices, Philou part en apesanteur. Ca plane pour lui.


Ca prend ses aises, ca lache les cuisses, ca furete ici et la. Des ouies attentives entendront meme des petits cris a peine retenus.


Bilan sans appel : l'annonce de S&P n'etait que du vent. Aussi, le groupe d'experts decide-t-il aussitot de denoncer l'infamie, et propose alors au monde entier incredule de degrader la note de S&P, de AAA a NUL

Merci les experts. Cette collective etait un regal.
Et puis le stock est bien la : il reste de quoi s'amuser quelques mois.

lundi 16 janvier 2012

Beaufortain : des menaces sur le AAA

Apres une folle semaine de speculation sur les marches de l'or blanc, la nouvelle tombe comme un couperet : Standard & Poor's s'appreterait a degrader la note du Beaufortain, la faisant passer du AAA au AA+. En cause : la pression barometrique au plus haut depuis une semaine, conjuguee a un contexte economico pastoral des plus tendu. Les stocks de Beaufort seraient au plus bas, et malgre l'offre de soutient du Reblochon voisin, le climat social se serait fortement degrade.


Une analyse des bilans nivologiques est aussitot diligentee par les autorites locales, soucieuses de faire valoir leur souverainete et leur maitrise de la situation. En pleine periode pre-elecorale (Miss Tarine 2012) cette nouvelle fait l'effet d'une bombe.


Deux experts sont donc diligentes pour une analyse approfondie de la situation. Approfondie vous dit-on! Le diagnostic est sans appel : si dans les versants globalement sud, le taux de penetration des rayons solaires dans le substrat neigeux ne permet pas encore sa recapitalisation et, de fait, son positionnement attractif sur le marche des moquettes printannieres, il en va tout autrement sur les versant nord.


On y notera une situation globalement stable, avec au demeurant de saisissant contrates variant selon le degre d'inclinaison des pentes retenues comme bases d'indicateurs. La maitrise des depenses meteorologiques aura ici pleinement joue son role, tant celle-ci fut precedee d'investissements salvateurs avant la periode de crise que nous connaissons.


Le massif semble donc disposer d'une assise tres saine, a l'image des half pipe geants de Comborsier et du Dard. Ici, point de speculation : les taux directeurs se maintiennent autour de 10 a 15 cm de poudre froide a vaguelettes deposee sur un fond dur dont la BCE pourrait s'inspirer, tant sa solidite est a toute epreuve.


Certes, le geant Mont Blanc voisin reste la reference incontournable de par l'austerite qui le caracterise. Mais son modele industriel semble neanmoins fragile face au systeme du micro credit particulierement developpe au pays de Frison Roche. On pourra donc le contempler a foison, mais la tempete boursiere y aura certainement des consequences a terme puisqu'il y a 8 jours on y estimait des vents en pointe aux alentours de 200km/h.


Alors que de toute part, les certitudes accumulees pendant les derniers episodes neigeux se fissurent, la stabilite du marche Beaufortain brille comme un phare dans la nuit financiere. 


Au diable la rigueur et l'austerite : ici la neige souveraine a su rester genereuse dans la tourmente. A londres,  New York et Tokyo, on commence a serieusement s'interroger sur la veracite des pretendus avis de Standard  Poor's.

Samedi soir, alors que toute la journee a vu circuler les rumeurs les plus folles, les deux experts rendent leur verdict et confirment la bonne sante de la nivologie locale : abaisser le AAA ne pourrait resulter que d'une intention de nuire, sans que les fondements de la retrogradation ne puissent etre justifies.




Dites moi Messieurs Standard, messieurs Poor's...
Vous etes vous deja poses sur une crete enneigee, un soir de janvier et les yeux vers l'ouest, a vous delecter du lent declin de l'Astre?

Ne vous sentiriez-vous pas alors un tantinet miserable?