mercredi 28 mars 2012

Miura ou robe de bure?

La chaleur du printemps aidant, les phalanges du grimpeur ne peuvent s'empecher de fretiller. Pour autant, les orteils ne sont pas presses de quitter le confort d'une TLT pour se compresser dans une Miura... Que faire? Deux reponses possibles : entrer dans les ordres pour esperer se soustraire a la tentation, ou faire preuve d'imagination.


N'etant que peu enclin a la vie monacale, un mix ski grimpe me semble plus adapte a notre pathologie. De la neige au parking, du beau rocher au soleil, vive Gramusset au printemps! Je commence a connaitre  cette falaise par coeur mais peu importe. En hiver c'est la premiere fois, le voyage est parfait.


Apres une "vraie"rando a ski dans les pentes ouest de la pointe percee, nous sommes a pieds d'oeuvre. Beaucoup de skieurs, zero grimpeur.


Superbe ambiance. Apres qu'un maigre nuage ait failli nous faire douter, le grand beau revient. Les manches courtes ne sont pas loin.


Quelques longueurs, ou l'on ne revolutionnera pas l'escalade mondiale. Le but du jour est simplement de lezarder au soleil, et de retoucher du beau caillou.


Contrat rempli a 200%
Comme d'hab, le retour sur le vrai rocher est autant plaisant que deconcertant, mais les annees aidant, on s'y habitue. Ca fait partie des jeux printanniers.


N'oublions pas le theme du jour : ski grimpe.
Les pentes ouest ont transforme pendant que nos grimpions, il n'y a plus qu'a descendre, Gramusset dans le retroviseur.
Le luxe supreme : la poudre restee froide dans les zones d'ombre aux pieds de Chombas. Pourquoi s'embeter???


Une belle journee bien remplie, une douce transition vers le caillou.
Essayez, c'est si bon...
A noter : il y aura bientot du portage au depart du parking des Troncs.

mardi 27 mars 2012

Une bambee en famille

Est ce encore difficile de se motiver pour aller faire du ski vu la chaleur qui regne en plaine? Oui et non. Oui car l'appel du rocher se fait sentir, non car ces ambiances printannieres sont souvent garantes de bonne neige et de grandes bambees sans avoir a tracer dans de la profonde...


Allez c'est parti pour un grand 8 en terre promise. Direction Areches, pour changer, au depart du Chornais ou malgre le gazouilli des oiseaux on chausse sans probleme a la voiture. Une montee par la combe du ruisseau du Grand Mont, passage du Dard.


Au col a 9h00, la moquette de la face sud commence juste a revenir. Pour info, la descente directe de la pointe du Dard face sud ne passe plus : une enorme plaque de fonte a mis l'herbe a nu et ravage le bas de la face.


On remonte en face, Direction Comborsier, pour rapidement monter a main droite en direction du point 2341m. En aval de celui-c, dans la facette nord, Dame Nature nous offre cette belle entaille protegee du soleil et de la foule ... On rejoint le point 1846 et le chalet de Chizeraz, puis une belle montee dans le cagnard de la face sud du passage du Dard.


Pause au Dard. Apres un pic nic gargantuesque sur les pierres chaudes mises a nu par le printemps, difficile de resister a la face ouest du Grand Mont juste au dessus de nous. Feu!


Montee tranquille, pour finir par le Crux de la journee : LA fameuse arete ouest, ou 7 jours plus tot 400 spermatozoides passaient en trombe sous les vivat de la foule en furie. Ce jour, c'est nettement plus calme. Dommage car notre cordee de 3 aurait de quoi faire fureur.


Une ultime sieste au sommet, sur cet Everest local qui offre ses 360 degres de cinemascope au spectateur courageux. Combe nord, Lac Tournant, Chornais, voiture, terrasse, soleil, biere fraiche...