dimanche 3 juin 2012

Ivresse

C'etait un peu "Le port de la mer de glace". Il suffit d'etre bien accompagnes et de choisir le lieu. Ce lieu, je le connais bien : troisieme nuit dans cette cahute miraculeusement preservee du massif du Mont Blanc. Apres l'ambiance lounge du nouveau Gervasutti, ici on revient aux fondamentaux. Viva italia. A dire vrai, je prefere ca.


Avec trois porteurs motives, l'ambiance du soir peut s'annoncer festive. Dans les sacs, des bruits inhabituels rappelant curieusement ceux du caviste du coin. Precautions maximales.


Apres quelques encablures d'approche, nous rejoignons notre restau du jour. En chemin, j'ai depose un pannonceau "Bivouac complet". 4 places, autant dire que si le CAF Roubaix venait a debarquer, ca ferait pas.


Un bivouac reduit a sa plus simple expression. Comme dans nos reves. Perche sur une arete, au dessus d'un glacier, miserable coque de noix retournee ou pourtant nous allons gouter aux charmes de la vie, tels des pachas heureux.


Farniente en ce jour particulier, ou etre en montagne entre amis compte plus que tout le reste.
A la votre!


Lui est de la fete aussi. Salut a toi, sommet magique!


Celui-ci doit aussi avoir quelques annees. Trinquons a la sienne aussi.


Et puis a lui aussi. Pourvu que ce fermoir ne termine pas victime de l'ikeanisation rampante des bivouacs italiens.


La nuit sera longue, a mois qu'elle n'ait ete courte. J'avoue ne pas etre certain de moi. Salut a toi ma Noire.



Un cafouillage meteo fantastique, une boucle qui ne se boucle pas comme prevue, mais les neves s'en moquent bien et paradent dans les alpages. La soiree etait parfaite, c'etait mon deuxieme D-Day la haut. Mais au fait, ou est ce "la haut"? Je vous laisse interpreter les cliches et les quelques indications donnees ici et croiser cela avec votre connaissance du massif. Pas trop de pub pour l'endroit, il me semble trop fragile pour ca...