dimanche 28 avril 2013

Monochromes

Ce jour fut lumineux.
Autant le restituer en noir et blanc.


Dans le retroviseur, des montagnes tartées de neige.
Accès compliqué, malheureusement.
Et pentes chargées, assurément.


La même forêt magique de la veille, une longue traversée sur une épaule, et puis nous prenons pieds sur ce beau glacier.
Un glacier pour nous seuls.


Neige de cinéma.


A peine assez de pente, du coup nous nous vengerons sur le beau sommet de gauche.


 Notre premier "vrai" sommet. Cadre absolu.


Les gnous sont lachés. 
La savane en tremble encore.


Journée parfaite. La neige, le cadre, l'itinéraire.


Et puis, encore et toujours ces montagnes difficilement accessibles.
Pour cette splendide pyramide blanche, il nous aurait fallu 2 jours : J1, on dépasse la forêt et on bivouaque. J2 on va au sommet et on revient.
Le bateau pour Valdez nous attend, nous n'aurons pas le temps d'essayer...
Avouez que ça démange!

Broches, popo et saumon... récit d'une journée ordinaire en Alaska

Ca commence dans le froid et la glace. L'i-phone indiquait bien des petites boules jaunes pour cette journée, nous n'y croyons pas. Ou du moins pas tous. Thierry et moi parions pour l'option glace, les autres sur l'option ski.

La glace en Alaska c'est du sauvage a coup sûr!


Un petit canyon au bord de la route et nous voici à pieds d'oeuvre. Bienvenue à Victor Creek
Ca commence par une exploration toute sympathique dans de jolies gorges.

Une promenade presque bucolique


Nous grimpons les belles draperies de la rive droite, sympa de sortir les Nomics dans ce coin du globe.

Le problème est que pendant que nous grimpons, nous voyons de plus en plu de ciel bleu au dessus de nos têtes. A tel point que ça en devient énervant. 
Quelques longueurs plus tard, nous plions donc les gaules et filons vers Seward, admirer le grandiose paysage qui d'un coup s'offre à nous.


Fabuleux, et pas loin d'être impressionnant!
Il est 15h00; mes autres sont en vadrouille, nous avons les skis dans le coffre et il fait beau... 
Que faire?


On improvise. De la route, les montagnes semblent majeures. 
Comme toujours ici, le problème est d'y accéder.

La route plonge dans la foret en amont de Seward, direction plein Est vers Bear Creek.. Fin de la route, trace de motoneige, et 1 km plus tard nous entamons une remontée dans une forêt miraculeuse digne des plus beaux mélezins du Queyras.


Ambiance de furie dans ce versant Ouest. 
Au fond la mer, au loin des montagnes, partout des montagnes.


Après 400m de forêt qui s'annoncent mémorables à la descente, nous débouchons sous le grand plateau glaciaire repéré depuis la route.


Ciel d'un bleu impérial. 
L'Alaska s'était laissée désirer, la voici qui s'offre à nous dans le vent glacial de Resurrection Bay.


L'heure tourne... Nous traçons depuis le bas. Sur une épaule, emmitouflés dans nos doudounes, nous bouclons les chaussures et filons droit dans la pente.

Du grand ski face à la mer, ça me rappelle les fjord de Norvège, mais en bien plus imposant.


Vas y mon Thierry...
Dans la forêt dessous, trop occupé à jouer pour faire des images. 
Mythique vous dis-je...
 

Retour a la voiture, 40 mn. de route et nous pouvons lancer le BBQ pour griller le Saumon.
L'Alaska c'est trop dur!