dimanche 20 avril 2014

Soleil joueur

Le coquin, il est là et bien là mais s'amuse à me jouer des tours. 
Dans les deux cas ça se termine pareil : tel un bleu je grelotte, la goutte au nez, comme si je découvrais que contre le rocher il ne fait pas nécessairement chaud...


Pas de chance avec la première : le départ matinal des Petites Roches aurait dû nous garantir quelques lumineuses longueurs aux Rochers du midi.
Ahhh, on l'imaginait tellement bien ce lever de soleil venant chauffer les prises, pour une grimpe rapide et des rappels tirés avant que le cagnard ne nous attrape...


 La brume en décida autrement : à peine le temps de chauffer un peu les prises et le soleil nous tira sa révérence.
Des brumes montantes, un petit vent thermique qui nous caresse les talons, et nos rêves de rôtisserie se perdent dans la grisaille d'un petit matin. 
Ca se finira la goutte au nez, mais heureux de cette belle petite grimpe qu'est Yann Phonie : parfait pour une matinée (au soleil).


On remet ça,  en direction du "sud" cette fois-ci et avant la fin de l'anti-cyclone annoncé.
Pour ne pas changer, retour à Presles avec "Le droit chemin" en ligne de mire. 
Comment fait on pour quitter Grenoble a 8h00 et commencer une voie à 12h45???  
Venez avec nous on va vous montrer : nous misérons comme pas possible pour trouver les rappels que nous ne trouverons jamais, après nous être trompés 3 fois. 
La dernière failli être la bonne puisque au retour, passant à côté des rappels tant convoités à l'aller, on se rend compte que nous nous sommes arrêtés 50m. avant de les trouver. Grrrrrrr! 

Du coup on démarre tard, et même en grimpant vite, l'ombre nous rattrape. 
Associée au thermique qui remonte la falaise, ça devient vite la caillante et pour parachever cette session reondement menée, j'ai oublié ma doudoune dans la penderie. 
Super Eric est heureusement là et, tel un Saint Martin des falaises, partage sa cape avec le gueux que je suis.



Moi qui suis incapable de grimper quand j'ai froid, autant dire que je ne profite pas vraiment de cette pourtant très belle ligne. 
Eric assure le job, moi je me les pèle, même pas motivé à l'idée de faire des photos. 
Dernière longueur, dernier dévers en 6c, à 17h00 on est en haut et on retrouve le soleil.
Une très belle voie de Presles, un rocher parfait pour une grimpe exigeante.