lundi 27 octobre 2014

C'est l'automne : contemplation -forcée-

L'automne est au choix une saison pour aller titiller les goulottes d'altitude,
chauffer sur les falaises du sud, faire du vtt en moyenne montagne dans les alpages en feu,
et, quoi qu'il en soit, toujours se rincer l'oeil et le capteur des lumières chaudes qui reviennent.


Celui-là on le connait par coeur mais c'est toujours aussi beau.


Parfois j'aimerais être un mélèze.


Bien entendu on pourra toujours faire semblant de grimper quelques longueurs.
Crève récalcitrante, énergie proche de zéro.
Allez, on range la corde pour quelques temps.


Les vallées sont belles, les grandes courses d'hier jouent des clins d'oeil.


Du jaune...


et du vert qui résiste, encore.


Le Blanc mettra tout le monde d'accord : à la fin de l'automne, c'est lui qui gagnera.


En attendant que le Blanc ne gagne, je serai quelques temps contraint à visiter l'Alpe en voiture, façon Mimile en vacances.
Repos forcé, pour quelques grammes de métal en moins...