mardi 9 juin 2015

Un avant gout d'été dans les Cerces

L'été c'est la canicule. Le moment de l'année où l'on peut grimper un peu en altitude histoire d'y retrouver un semblant de fraicheur.
Avec une isotherme 0°C calée aux alentours de 4000m. ces jours derniers, on se serait cru en plein juillet.
Profitant d'un week end au siège du GAEC de Villard Bernon, en Maurienne, nous nous offrons une petite incursion dans les Cerces histoire de prendre de la hauteur.


Vue de profil, la belle a fière allure. 
De face aussi, mais au petit matin cette face ouest  est en plein contre jour : tant pis pour les photos.


A cette époque, la moyenne montagne est encore vide.
Tout juste au loin, le bruit des quelques motards qui roulent déjà vers le Galibier.
Nous grimpons a l'ombre, température parfaite.


Le soleil nous rattrape dans L5, un 7a teigneux dans un mur raide sur un rocher parfait. 
Dans les Cerces, c'est quand même souvent le cas : belle grimpe assurée.


Plus haut, Ju en termine avec un 6c+ sur du rocher plus qu'agressif qui laissera les bouts de doigts en papier crépon détrempé.
Le calcaire de Taghia à côté, c'est savon sur-patiné...
En arrière plan, le camp de bidasse où de temps en temps ils viennent jouer à la guerre contre les marmottes. On ne rigole pas!


Sortie dans les alpages : la descente en rappel n'est ici qu'une vague hypothèse bien vite oubliée. 
Redescente sur le lac, remontée au col enneigé en face, redescente sur le Lac des Cerces : on retrouve les petits et les plus grands pour un pic nic dans un océan de crocus en fleur.

Dément.
On reviendra à l'automne y grimper dans une douce lumière de l'après midi.