mercredi 17 février 2016

Meringues du soir

Trop tard pour faire du bon ski, trop tard pour avoir le temps de vraiment se poser, mais au bon moment pour bénéficier du luxe rare d'être seul au sommet de Chamechaude.
Je montais profiter des lumières du soir au dessus de la crasse, j'ai été comblé.


 D'abord la crasse. 
Sauf que celle-ci est en fait d'une incomparable délicatesse.
Les branches  chargées de givre, pas un souffle d'air, je suis dans une cathédrale.


J'ai dans mon dos le 100mm, il faudrait que je m'arrête et que je prenne le temps... 
mais ce n'est pas pour ça que je suis venu.


Je suis obligé d'aller vite : la haut le soleil baisse rapidement.
Alors l'ouate se déchire. 
Fiat lux.






Effectivement : fiat lux.
Et moi je pouvais alors boire un thé chaud, humer la fraicheur du crépuscule, et replonger dans la crasse me mettre au coin du feu.